AMBHHC - Accueil
AMBHHC - presentation
AMBHHC - Contact
AMBHHC - Adhésion
liens
AMBHHC - Liens
AMBHHC - Sorties hebdomadaires
AMBHHC - lieux
AMBHHC - lieux
AMBHHC - Botanique
botanique
botanique
AMBHHC - Plantes culinaires
AMBHHC - arbres et arbustres
AMBHHC - La garrigue
AMBHHC - Couleurs automne
AMBHHC - Ecballium
JEC 2013 - Accueil

AMBHHC - mycologie
AMBHHC - Lichens
AMBHHC - Reproduction des lichens
AMBHHC - Fiches lichens
AMBHHC - bibliotheque
AMBHHC - bulletin de liaison
AMBHHC - Catalogue des plantes vasculaires de l'Hérault
AMBHHC - fiches thématiques
Photos
poésies

Botanique

Connaître plantes et champignons pour les aimer, aimer leur richesse pour les protéger.

Association Mycologique et Botanique de l'Hérault et des Hauts Cantons

AMBHHC

La garrigue

Ecballium elaterium - fleur

Autrefois notre région était couverte de forêts denses : chênes blancs, chênes verts, chênes kermès, érables de Montpellier…

L’homme, par ses actions, a profondément dégradé ce paysage, qui s’est progressivement transformé en garrigue.

Celle-ci héberge un arbuste odorant sensible au froid : le Pistachier lentisque au feuillage persistant qui donne de petits fruits rouges puis noirs en grappes serrées. La feuille froissée exhale un parfum particulier de résine.

On trouve également des lianes qui s’enroulent autour des rameaux avoisinants, formant de véritables murs végétaux.

Plante toute en crochets (même les feuilles en sont pourvues), la salsepareille porte des fruits ressemblant à de petits raisins… attention poison !

Une autre liane, la Clématite vigne blanche, pare les buissons de ses bouquets de fleurs blanches en été, et de plumets argentés en automne et en hiver. C’est l’herbe aux gueux car sa sève brûlante,  très caustique, était employée autrefois par les pauvres pour irriter leurs plaies, afin d’inciter à la compassion et à la charité.

ambhhc.org

Pistachier lentisque

chêne kermès avec sa gale

Nous trouvons dans la garrigue l’extraordinaire palette des adaptations à un climat sec et chaud. L’objectif étant d’économiser l’eau par toutes sorte de stratégies :

Cet espace est occupé en grande partie par une graminée le Brachypode rameux, «baouque», dont la partie supérieure du limbe de la feuille s’enroule aux heures torrides.

Le soir venu, toutes ces  fragrances se mélangent et la garrigue devient une immense parfumerie.