AMBHHC - Accueil
AMBHHC - presentation
AMBHHC - Contact
AMBHHC - Adhésion
liens
AMBHHC - Liens
AMBHHC - Sorties hebdomadaires
AMBHHC - lieux
AMBHHC - lieux
AMBHHC - Botanique
botanique
botanique
AMBHHC - Plantes culinaires
AMBHHC - arbres et arbustres
AMBHHC - La garrigue
AMBHHC - Couleurs automne
AMBHHC - Ecballium
JEC 2013 - Accueil

AMBHHC - mycologie
AMBHHC - Lichens
AMBHHC - Reproduction des lichens
AMBHHC - Fiches lichens
AMBHHC - bibliotheque
AMBHHC - bulletin de liaison
AMBHHC - Catalogue des plantes vasculaires de l'Hérault
AMBHHC - fiches thématiques
Photos
poésies

Botanique

Connaître plantes et champignons pour les aimer, aimer leur richesse pour les protéger.

Association Mycologique et Botanique de l'Hérault et des Hauts Cantons

AMBHHC

Pourquoi les feuilles des arbres à feuillage caduc deviennent-elles jaune, rouge, orange et marron et finissent-elles par tomber? La chute des feuilles n'est pas un phénomène passif, elle est le résultat de toute une chaîne de réactions chimiques et transformations biochimiques au sein de la feuille.


La diminution de la longueur des jours (photopériode) provoque une augmentation de la synthèse d'une phythormone: l'éthylène. Cette hormone végétale, qui le reste de l'année est en quantité moindre que l'auxine, autre hormone qui stimule les synthèses de la feuille, devient alors la plus active.


Son action va entraîner dans une première étape une perte de la chlorophylle et une dégradation des protéines. Les éléments minéraux (azote, magnésium…) et les acides aminés provenant de ces dégradations migrent vers la tige et sont stockés dans la plante pour l'hiver, puis retourneront dans les feuilles au prochain printemps (quelle belle leçon de chasse au "gaspi"!)


La disparition de la couleur verte de la chlorophylle permet alors l'apparition de colorants jaune et orange déjà présents dans la feuille: des caroténoïdes et des xanthophylles. Certains arbres (érables, sorbiers, cerisiers…) montrent également une belle couleur rouge due aux anthocyanes qui sont synthétisés à l'automne lorsque les journées chaudes sont suivies de nuits très froides. Ces anthocyanes qui sont des hétérosides (sucres complexes) se forment dans les arbres qui ont encore une pénétration foliaire de sève brute, riche en sucres. Pour d'autres arbres (hêtres…) on peut également observer une coloration marron due à de la mélanine qui se forme à partir des déchets métaboliques de la dégradation des autres pigments. La feuille perd également son eau et se dessèche.


Dans un deuxième temps, ce même éthylène va provoquer la formation d'une zone d'abscission qui permettra à la feuille de se détacher de la tige.


Coté tige, les cellules commencent à produire de la subérine qui va se déposer dans le vide créé par la rupture du pétiole. Ce "bouchon" empêchera les bactéries, champignons et insectes de pénétrer l'arbre, une fois la feuille tombée.


Coté feuille, les cellules produisent des enzymes(cellulases)qui attaquent le membrane cellulosique des cellules et des pectinases qui vont déliter la pectine qui retient les cellules entre elles. L'hormone éthylène faisant également gonfler les cellules, celles-ci finissent par éclater et l'on assiste à la rupture de la zone d'abscission. Bientôt, la feuille ne tient plus que par les vaisseaux conducteurs de sève. C'est alors que le vent d'automne se chargera de la faire tomber.


 Cette chute des feuilles en automne est une adaptation des arbres au gel hivernal. Les feuilles de ces arbres perdraient trop d'eau par leurs stomates alors que les racines ne pourraient pas compenser cette perte en absorbant l'eau dans un sol gelé.

 Cette description, très simplifiée, d'un phénomène banal, mettant en jeu une multitude de réactions chimiques, enzymatiques et hormonales transforme nos jolies feuilles multicolores en véritables "usines à gaz".


Au bout du compte, le plus important, malgré la grande précision technique de cette"usine", n'est-ce pas le plaisir et la joie que nous prenons chaque année à admirer ces feuillages multicolores qui nous illuminent les paysages?

Et peut-être que notre ami Mycologue est le plus sage lorsque, face aux forêts bariolées, je lui demande s'il sait  pourquoi les feuilles deviennent jaune ou rouge et qu'il me répond en souriant malicieusement:

       

 Biens sûr, parce que ….c'est l'automne!


                    Patrice D."le badaud des garrigues"


  

Pourquoi les feuilles des arbres deviennent-elles jaune à l’automne ?

ambhhc.org